2021/04/28 - DÉTAIL&TEXTE / Main de fumeuse

Être soi-même semblerait presque à la mode. N’est-il pas question que de ça, en ces temps individualistes? Le fait est, pourtant, que celles et ceux qui font preuve, ne serait-ce que d’un soupçon de singularité sont extraordinairement rares.

Car devenir soi ne saurait être assimilé à une simple démonstration d’égotisme, ou à une accumulation de parures, de biens ou de succès.

Accéder à soi est une longue route semée d’embuches, un processus autant sinueux qu’inconfortable. Accepter de muer, se défaire de ses propres entraves et s’approcher de son essence, n’est sans doute pas donné à tous. Encore faut t’il avoir la force de renoncer à ce que l’on croit être. Parfois renier celles ou ceux que l’on aime. Être soi, c’est accepter de tuer l’ancien pour renaitre plus libre, mieux relié à son être profond. C’est accueillir le changement comme une promesse de mieux. Se montrer téméraire, en se jouant du danger.

Il faut avoir la foi en ses propres ressources, très au-delà des illusions, dites, réalistes. Et puis apprendre à se méfier de sa peur. Peur du jugement d’autrui, de l’isolement, peur de l’échec et de la mort. Comprendre que la vie n’est qu'un jeu grandiose, dont les règles sont enfouies quelque part, en chacun de nous. Ce jeu peut réellement être exaltant, dès lors que l’on comprend qu’il n’y a rien à perdre.

HR


Paris, 2021

Posts récents

Voir tout
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon